INTENTIONS

Je développe actuellement un travail qui s’appuie sur la dialectique des images et leurs pouvoirs signifiants. Entre passé, présent et futur, les différentes pièces et sous-ensembles qui composent mes projets forment des FICTIONS suspendues au temps et aux idéologies traversées.

Je m’interroge sur la porosité existant entre le document induisant l’image-document et la fiction.

C’est en soulignant la dimension POÉTIQUE de la matière-image, que je questionne la symbolique intrinsèque à chaque photographie. Celle-ci prend place dans un vaste jeu de superposition et d’investigation, qui l’isole de sa fonction première (publicité, presse, famille), pour l’installer dans un nouvel ensemble qui rompt avec les frontières tacites induites par leur provenance.

Les images, ainsi décontextualisées, se jouent de leurs attributs premiers, ce sont des objets malléables présents pour faire sens par leur contenu factuel ou sémantique.

 

Je m’appuie sur un fonds iconographique, collecté et structuré, autour de deux grande thématique, les ÉLEMENTS et la FIGURE. Le premier concentre l’extérieur ce qui nous entoure et nous rend fragiles au monde, ce sont des forces naturelles, physiques et émotionnelles ; le second porte lui sur le portait, l’expression corporel et le regard ; j’interroge le corps comme objets de langage, comme matière à récit. 

VUE EXPOSITION

© Anaïs Bigard - Bachmann. 2017